Placoman, c'est mon mari, couvert d'une fine couche de plâtre. Une sorte de super héros du bricolage. 

Un touche à tout qui pendant un certain temps avait pour livre de chevet les catalogues de magasins de bricolage et passait ses soirées à visionner des tutoriels sur youtube. 

Il tient son surnom de la phase "placo" de notre maison qui l'a obsédée pendant de longues semaines. Du placo au petit déjeuner, du placo au déjeuner, du placo au goûter ... Il n'avait que ce mot-là à la bouche, il était comme habité. C'en était presque flippant.

004

Ni cape ni slip moulant sur son collant. 

Dressing code : des vieilles pompes, un vieux jean, voire un vieux sweat, THE sweat à placo ! 

Ni sabre laser ni toiles d'araignées.

Ses armes redoutables sont la ponceuse et la pince à placo. Celle pour laquelle il lui a fallu réfléchir longtemps, très longtemps dans le rayon de Leroy Merlin. Il m'a même demandé mon avis à moi, experte dans ce domaine vous pensez bien..

022

Aujourd'hui, il reprend du service. L'étage de la maison n'étant pas terminé, il profite de ce jour férié pour s'attaquer à la chambre de notre grand loupiot et il y a pas mal de travail en vue.

007